Soirées projections 11/12/17/18/19 septembre 2015 - 20h30

Le Pôle d’Art Contemporain de Dijon —réunissant l’École Nationale
Supérieure d’Art de Dijon, Le Consortium - centre d’art, le Fonds régional
d’art contemporain de Bourgogne et le Musée des Beaux-Arts de Dijon — vous invite à cinq soirées de projections cinématographiques au coeur de l’exposition «Auditorium » de Franz West, inaugurée le 3 juillet dernier à l’église Saint-Philibert (rue Michelet - Dijon).

En s’installant sur les canapés, les spectateurs prendront possession de cette œuvre prêtée par le Centre national des arts plastiques.


En collaboration avec le CNAP, le Pôle d’Art Contemporain de Dijon vous propose les 11, 12, 17 et 18 septembre 2015 à 20h30, une sélection de films autour d’une programmation intitulée Des Communautés corsaires. Le 19 septembre 2015, l’ENSA Dijon, les Ateliers Vortex et la Galerie Interface ont été invités à programmer la soirée.


Les quatre films diffusés dans le cadre Des Communautés corsaires mettent en scène des personnages appartenant à des communautés improbables et invisibles. Ces films composent une métaphore “énorme” de notre monde, dont parle Werner Herzog dans l’un de ses textes sur le cinéma, mettant en jeu des registres d’écriture diversifiés.
La caméra est le témoin patient et discret de ce qui est filmé. Ces films constituent des documentaires sur une communauté, filmée comme un reportage. A son tour, la fiction met en doute l’architecture du réel. Si la fiction contribue à analyser le réel, le réel recadre la fiction. Les films d’Antoine Barraud, Benjamin Naishtat, Alex Pou et Nicola Sornaga multiplient les jeux croisés de la construction de la réalité par l’écriture filmique, contrariée à son tour par la fiction.


Cette sélection est proposée par Pascale Cassagnau, inspectrice générale de la création et responsable des collections audiovisuelles et nouveaux médias au CNAP (ministère de la Culture et de la Communication), et qui est également docteur en histoire de l’art et critique d’art.

La dernière soirée de projections, le 19 septembre 2015, se conclura par une sélection de films proposée par l’ENSA Dijon, les Ateliers Vortex et la Galerie Interface.


Remerciements : aux artistes, pour leur confiance, aux distributeurs Epicentre, Shellac et à l’association Phantom, ainsi qu’au CNAP.


@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@


VENDREDI 11 SEPTEMBRE 2015 - 20H30
"Historia del Miedo", 2014
Réalisateur : Benjamin Naishtat. Durée 1h19


Le récit de L’Histoire de la peur se situe dans un non-lieu d’une banlieue
pavillonnaire argentine, mettant en scène le quotidien des membres
d’une famille sans qualités. Les instantanés des journées ordinaires,
placés sous le registre d’une paranoïa sans visage ni cause avérées,
forment une structure fragmentée et répétitive, qui multiplie d’une
manière subtile les hypothèses de son récit.
___
Benjamin Naishtat est né en 1986, à Buenos Aires. Il a étudié à l’Université de
cinéma de Buenos Aires et a terminé ses études au Fresnoy Studio National des Arts
Contemporains. Il a réalisé des fictions comme son court métrage El juego (2010),
sélectionné à la Cinefondation ainsi que des travaux plus expérimentaux, tels que la
vidéo Historia del mal (2011), diffusé à Rotterdam et dans de nombreuses expositions
internationales. Historia del miedo est son premier long métrage. Il développe actuellement
son nouveau projet, Mouvement fondamental.


@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@


SAMEDI 12 SEPTEMBRE 2015 - 20H30
"Histoire de l’ombre (Histoire de France)", 2013,
Réalisateur : Alex Pou. Durée 1h40

Histoire de l’ombre (Histoire de France) met en scène l’errance de deux personnages dans une forêt la nuit, à travers une géographie fantomatique, sorte de chambre d’échos sonores. Tourné à Tremblay, Alex Pou évoque ainsi le travail accompli sur le paysage : « A Tremblay, on sent la ville finir, l’agglomération urbaine se transformer, on sent bien dans ce paysage les lignes de fuites, partout. Ce sont les pylônes électriques, les avions, les autoroutes qui traversent les champs et qui filent vers l’horizon. Il y a une grande force invisible qui découpe le paysage. »


@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@


JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 - 20H30
> projection précédée d’une présentation par Pascale Cassagnau
"Le Dos rouge", 2014
Réalisateur : Antoine Barraud. Durée 1h45
« Je voulais depuis longtemps confronter un cinéaste à certaines peintures
qui m’obsèdent et qui mettraient en écho son oeuvre. Il m’a semblé
que le cinéma de Bertrand Bonello rentrait en résonance de façon particulièrement
puissante avec les toiles que j’avais en tête, qui abordent
toutes le thème de la monstruosité ». Conçu comme un atelier de la
création vivante, le film d’Antoine Barraud dessine une histoire de l’art
et du cinéma, tout en inventant des vies imaginaires et une filmographie
rêvée du cinéaste Bertrand Bonello.
___
Antoine Barraud a débuté au cinéma avec trois courts métrages aux titres évocateurs :
Monstre, Déluge, Monstre, numéro deux. Il réalise un premier long métrage, Song (avec
Nathalie Boutefeu) en 2007, mais c’est principalement son second film expérimental
Les Gouffres (avec Mathieu Amalric et Nathalie Boutefeu) qui est remarqué par la
critique lors de sa présentation dans différents festivals en Suisse et en France. Il est
aussi l’auteur des documentaires, Danièle Gould (2009) et La forêt des songes (2010).


@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@


VENDREDI 18 SEPTEMBRE 2015 - 20H30
> projection précédée d’une présentation par Pascale Cassagnau
"Le dernier des Immobiles", 2003
Réalisateur : Nicola Sornaga. Durée 1h45
Le film de Nicola Sornaga oscille en permanence entre la dimension du
reportage et celle de la fiction, entre l’essai réflexif sur la création, le
monde, l’imaginaire, et la fable, le burlesque. Le « portrait-en-récit » de
l’écrivain Matthieu Messagier ne possède ni fil conducteur ni scénario,
mais un certain nombre de digressions principales, de sentiers qui
bifurquent sans jamais ramener le récit dans un droit chemin narratif
ou documentaire.
___
Nicola Sornaga passe son enfance à Rome puis à Paris où il réside aujourd’hui. à l’âge de 4 ans il fait la rencontre du poète Matthieu Messagier qu’il retrouve vingt ans plus tard. Il fonde à 17 ans une revue de poésie et écrit à 18 ans plusieurs poèmes en prose : Le Cinéma végétarien, Prisonnier des semblables, L’Oural au coin du départ.
En 2004, à la sortie du Dernier des immobiles, le long métrage est remarqué par Nanni Moretti, Philippe Garrel et André S. Labarthe qui le compare au film surréaliste L’Âge d’or de Luis Buñuel. Il est pensionnaire à la Villa Médicis en 2005-2006.


@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@


SAMEDI 19 SEPTEMBRE 2015 - 20H30

ENSA Dijon


> projection précédée d’une présentation par Sophie Claudel
- "Le cri du papillon", 2014
Réalisateur : Paul Rambaud. Durée 5:23 mn
Prix de l’Essai au Festival National Cinéma et Handicap de Lyon, 2015.


- "Un désert", 2015
Réalisatrice : Soyeon Kim. Durée 3:27 mn
Lauréate du concours Antonioni Aujourd’hui de la Cinémathèque française de Paris, 2015.


- "La traversée", 2015
Réalisateur : Richard Mourouvin. Durée 3:00 mn


- "Sérénade", 2015
Réalisateur : Yoon Minsuk. Durée 3:20 mn


- "Habiter la rue", 2015
Réalisateurs : Boin Lee et Margaux Lourdin. Durée 5:40 mn


- "15.05.1960", 2015
Réalisatrice : Amélie Berrodier. Durée 9:15 mn


- "Paradox", 2015
Réalisatrice : Justine Betems. Durée 3:41 mn


- "Éclipse Thérèse", 2015
Réalisateur : Nicolas Graff. Durée 2:42 mn


- "Comment expliquer une sculpture à un arbre mort"
Réalisateur : Pierre Larive. Durée 4:40 mn



Ateliers Vortex
> projection précédée d’une présentation par Annelise Ragno


- "Hiberna", 2010-2011 / Vorago, 2014-2015
Réalisatrice : Fiona Lindron. Durée variable


- "Ebauche du vertige", 2012 / Echo, 2012 / Still life, 2012 / Inlassablement, 2012


- "Les cavaliers", 2012 / Never say die, 2010
Réalisatrice : Annelise Ragno. Durée 2:08, 0:17, 4:12, 4:51, 9:55 et 6:10 mn



Galerie Interface

> projection précédée d’une présentation par Frédéric Buisson


- "Déplacement Lille Métropole", 2012 / Déplacement Wien, 2012
Réalisateurs : Jérôme Giller et Kim Bradford. Durée 15:00 et 13:00 mn


- "Une Soupe en Automne", 2015
Réalisateur : Robert Milin. Durée 9:28 mn



@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@


RENSEIGNEMENTS
Entrée libre, réservation obligatoire (nombre de places limité) : 03 80 67 07 82
ou par mail communication@frac-bourgogne.org
Il est conseillé d’apporter un vêtement chaud


ENSA Dijon Art & Design
3 rue Michelet - 21000 Dijon
03 80 30 21 27 - www.ensa-dijon.fr


FRAC Bourgogne
16 rue Quentin - 21000 Dijon
03 80 67 07 82 - www.frac-bourgogne.org


Le Consortium - centre d’art
37 rue de Longvic 21000 Dijon
03 80 68 45 55 - www.leconsortium.fr


Ateliers Vortex
71 rue des Rotondes - 21000 Dijon
09 72 43 68 71 - www.lesateliersvortex.com


Appartement/Galerie Interface
12 rue Chancelier de l’Hospital - 21000 Dijon
03 80 67 13 86 - www.interface-art.com